Bienvenue sur le site du Vallée Montmorency Triathlon

20/07/2014

L'Altriman : L' aventure de Jéjé

posté à 06h42 dans "Résultats"

L'Altriman : Quelle aventure !!!

Lorsque que je mets je nez dehors à 4h30 du mat je n'en mène pas large (il fait 5°, nuit et il y a de la brume bien humide).

L'hôtel est tout proche, en 10 min, je suis au parc vélo et curieusement pas de lumière (le groupe électrogène est en rade, mince la frontale est dans le sac run car obligatoire), je vérifie le vélo , dépose les sacs transitions et ravitos perso (il y en a 2 sur le parcours vélo et ils sont rapatriés) .

Ca caille et on n'y voit rien : J'ai une violente envie de plier bagage alors qu'il est temps de se dévêtir pour enfiler la combi. Allez motivé Jéjé !!! Direction le lac en petites foulées toujours dans l'obscurité (racines, pomme de pins...même pas mal) .

Je me positionne tout à droite, tout seul, nous patientons bien 10min les pieds dans l'eau le temps que le groupe électrogène de secours soit mis en marche, c'est bon les pieds sont anesthésiés déjà ça promet (14° mon c.. , ils nous aurait menti ? ).

3-2-1, la musique du départ donne un peu plus la chair de poule, je pars tranquille direction la lumière sur l'autre rive, à la première bouée je me cale dans un petit groupe au chaud , le retour est un peu plus mouvementé car il y a une petite houle et le groupe se sépare car ne visant pas les mêmes lumières, et hop un premier tour de fait, une traversée de ponton en titubant un peu et c'est reparti en y voyant un peu plus claire. Par contre je suis frigorifié, je sens les crampes venir dans les jambes, c'est pas bon ça, y'a pas 15 solutions : il faut accélérer le rythme pour survivre au froid , chose faite : sortie de l'eau en 1h10, hum...il y a même distribution de thé chaud à la sortie, bien joué le thé bouillant cul sec : je l'ai senti passé. je rejoins l'air de transition la combi verrouillé jusqu'en haut, l'ôte comme je peux tout ankylosé par le froid, enfile veste et gants et c'est parti pour le plat de résistance (200 km avec 8 cols à gravir).
De suite nous prenons de la hauteur avec une vue magnifique sur le lac avec encore pas mal de gars dedans encore, je rejoins le pote de Beaumont croisé la veille à la pasta, nous ferons route ensemble (cote à cote) jusqu'au premier ravito en discutant entre 2 claquements de dents, et hop premier col de passé tranquille, par contre la première descente annonce la couleur (la route est humide et fraichement gravillonnée) prudence !!!

Le 2ème col passe tranquille aussi accompagné du cameraman à moto (à suivre), dans la descente je me fais enrhumer par le dossard N°1 (pourtant je ne touche pas aux freins), puis direction le pied du col de Pailhères où se trouve le premier ravito perso, j'y avais prévu de quitter la veste pour le maillot vélo (+ manchettes et gilet dans les poches) et bien !!!; A la vue des nuages noirs en haut et de la T° ambiante, c'est avec le tout sur le dos que je pars pour cette ascension de 15 km à 8% de moyenne, je gère (ne pas s'enflammer car je viens d'apprendre que je suis dans les 20 premiers).Je monte tranquillou avec le 34/28 en dégustant le restant de mon gâteau sport (j'ai faim !!! le froid m'a fait perdre énormément de calories qu'il faut combler même si quand j'avale c'est une torture :le thé bouillant). La fin, en lacets, nous fait profiter des rafales de vents (tantôt pleine tronche, tantôt dans le dos ) , au sommet à 2000m, c'est la tempête la pluie nous fouette le visage , un petit aperçu : http://www.youtube.com/watch?v=jvy1mr-dxw8&sns=em

La descente se fera dans ces conditions, j'ai tellement froid aux mains que je n'arrive plus à freiner, le vélo guidone (j'ai crevé ? Aquaplaning ? Un oeil sur le compteur pour voir la vitesse : il est éteint , il a pas aimé l'eau lui aussi). Le col suivant (la Chioula ) est monté rapidement pour se réchauffer et je n'ai plus de compteur ni de chrono pour gérer, on descend ensuite par une route très agréable car vent dans le dos et le soleil a fait son retour. Arrivé à Gesse qui est le 2ième ravito perso on m'annonce 15ème , là je me dis Jéjé tu vas te calmer car au briefing on nous a dit que la course démarre ici, au km 138 !! J'y laisse ma veste et les gants, un pipi et c'est reparti en mode économie pour affronter la terrible côte de Carcagnère (3km à 12% ) qui ne passe pas trop mal finalement , bon j'ai un peu zig zagué dans le passage à 19% mais c'est pas fini !!! Ça monte encore pas mal après et je commence à trouver le temps long et avoir très mal dans le bas du dos, 2 ou 3 gars me passeront (c'est bon signe : je gère et commence à penser au marathon). Enfin la grande ligne droite en faut plat montant (mais vent dans le dos ça le fait bien ) qui nous amène aux Angles, j'arrive au parc en 18ème position, j'ai donc le choix pour poser mon vélo, et un peu trop d'ailleurs, je peine à trouver mon emplacement. Je pose le bike, OUF !!! J'ai ma dose, mais suis confiant pour repartir surtout que j'aperçois les enfants et les beaux-parents très surpris d'ailleurs de me voir à cette position et frais d'apparence, changement de chaussettes, les runnings, la casquette vissée et c'est parti pour la course à pied….

Départ prudent en mode éco, mes p'tits supporters m'accompagnent 100m, que ça fait du bien de les voir !! Ils ont l'air fier de leur papa. Les premiers kms sont plats mais pas évidents car il faut slalomer entre les touristes sur un petit chemin truffé de racines et avec ma foulée ultra rasante je fais gaffe, s'en suit le passage sur le barrage qui est en fait l'unique zone goudronnée lisse et sans dénivelé ou je vois passer le futur vainqueur (impressionnant : il doit aller aussi vite que moi sur un 10km sec je me dis), puis demi-tour au hameau du lac après un p'tit raidar bien sûr, puis retour au parc vélo avant d'attaquer les difficultés, je ne manque pas bien sûr le check avec mes p'tits gars et leur dit de pas m'attendre car me reste 33km à faire et ça risque d'être très long. Donc direction le prochain demi-tour au lac de Balcère (altitude 1800m) , dès que la pente est trop forte je marche à grandes enjambées (mode ultra trail ), la traversée du Village est chaleureuse et nous croisons les derniers du half, c'est sympa nous nous encourageons mutuellement, je trouve l'ambiance de course vraiment bonne, similaire a un ultra trail : pratiquement tous les gars (au moins 5 ou 6) qui m'ont passé m'encouragent à relancer en me croisant en haut de la terrible cote à 10% . La vue sur le lac est magnifique là-haut mais que ça semble loin ! Et hop le demi-tour et on redescend tout ce que l'on vient de monter, à partir de maintenant interdiction de marcher! Juste aux ravitos quoi. Donc re-A/R au parc vélo ou j'y chope mon maillot car la température est bien tombée, il y a beaucoup moins de monde, la famille aussi n'est plus là, je salue tous les bénévoles tout heureux de leur dire que c'est mon dernier passage. L'arrivée se trouve dans la salle des fêtes du village, en y entrant je cherche en vain une tête connu (les enfants s'ennuyaient et devenaient difficiles à gérer : ils sont rentrés), un gars en profite pour me doubler en sprintant à 2m de l'arrivée (quel naze...), je monte sur l'estrade, pose pour la traditionnelle photo, accueilli par Benoit (le GO de l'épreuve) qui nous félicite tous un à un. Voilà, habitué à terminer mes IronMan en vrac : là je suis super heureux d'avoir bouclé cette épreuve avec de la réserve, mais ceci me laisse un p'tit gout de reviens y pour faire encore mieux ... Il y a des volontaires pour m'accompagner en 2015 ?


 

les premières images


Autre news:
01/10/2017 : La coupe de France des Clubs à l'Aiguillon sur Mer
27/09/2017 : Les kids ouvent la saison par un podium !
25/09/2017 : la finale duathlon D3 à Noyon : l'équipe du VMT monte en D2
21/09/2017 : Triathlon de Vernon L par équipe en CML
17/09/2017 : L’EVERGREEN : la course de l’extrême et Week-End gastronomique
31/08/2017 : IRONMAN de Vichy : le récit de Thibault
29/08/2017 : IM et Half de Vichy : le récit de Gaétan
01/08/2017 : L'Iroman de Nice : le CR d'Emilien
23/07/2017 : La 1/2 Finale Championnats de France des clubs D3
21/07/2017 : L'étape du Tour 2017 de Stéphane – Briançon / Col de l’Izoard


» Consulter les archives

RSS