Bienvenue sur le site du Vallée Montmorency Triathlon

13/09/2013

IM Louisville (USA)

posté à 12h15 dans "News"

Merci à Pascal pour son récit !

"Cette année, j'ai sélectionné l'IM Louisville pour deux raisons, la première est simple, quand on est faible sur une discipline le choix d'une épreuve se fait sur les autres, et le profil de la partie cycliste me convient parfaitement, La deuxième, étant dans ma 49éme année, mes chances de qualifications sont quasiment nulles et il est plus intelligent de préparer l'année prochaine avec une bonne mise en situation car je le referai en 2014, de plus ce qui ne gâche rien, c'est que la région est agréable.





Donc, après 18 jours sur place de reconnaissance divers et d'acclimatation à la température, me voilà au matin du départ. Pour ceux qui me connaissent ils vont être surpris, j'arrive sur le site 2 heures avant le départ, mais déjà je croise une longue procession d’athlètes quittant le parc de transition pour l'aire de départ se trouvant à 1 kilomètre en amont, 2 heures d'attente sur la ligne cela me parait irréelle, donc je ne me presse pas.

Je vais vous passer les détails mais le rituel est toujours le même, débâchage du vélo, pression des boyaux, bidons, vérification des 2 sacs (bike et run) déposés la veille, et transhumance vers la ligne de départ. Là tout le monde s'installe les uns à la suite des autres sur une longue file de 3000 athlètes car le départ est particulier et unique à Louisville, on plonge dans l'eau les uns à la suite des autres. Je m'insère dans la file car je n'ai pas envie de partir trop tard (mon côté Français quoi !!!), mais je me trouve assez loin de la ligne quand même et tout le cérémonial m'échappe un peu, c'est dommage car ce folklore fait pour moi parti de la course, mais cela à un avantage car on reste concentré à100%.

6H50 départ des pros, que je vois passer quelques minutes plus tard, et notre file commence à avancer. 7h07 c'est mon tour de me jeter dans l'Ohio, 83°F, donc pas de combinaison, on ne voit pas les pieds de la personne de devant, et il y a du courant, normal on remonte le fleuve sur 1,5 kilomètre. Je fais l'erreur de ne pas rester sur les bords du fleuve pour éviter le plus possible le courant qui me freine, et je n'ai pas besoin que cela. C'est un vrai calvaire, il me faudra plus de 40 minutes pour aller jusqu'au demi-tour et prendre le sens du courant, la deuxième partie est donc plus facile.




Enfin je sors de l'eau, 1h25, sur le coup je suis content et pourtant je suis 1818éme, transition sans perte de temps, les « volonteers » sont super efficaces pour les sacs, je me prépare en dehors de la tente, trop de monde dedans, et c'est parti pour le vélo.

20 kilomètres de « plat », 130 kilomètres de montagne Russe ou l'on est toujours en prise, et 30 kilomètres de plat au retour. Appétissant comme menu, je gère tout le temps, jamais 1 watt de trop et toujours à la limite de la règle du drafting, pourtant sur les 30 derniers kilomètres je me demande comment je vais faire pour courir tellement je commence à toxiner, alors en prévision je m'alimente un peu plus en solide et en liquide. Après 5h20 c'est fini, quand je pense à Kalmar 2012, mes 4h50 et sans douleurs....No comment. J'ai tout de même repris 1514 places sur le vélo.




Je ne bâcle pas la transition, s'en pour autant prendre mon temps, mon seul luxe sera un passage aux toilettes et c'est parti pour le dernier tiers de l'épreuve. Quelques virages au début, et ensuite pour résumer deux aller et retours sur la même route, il est 14 heures, aucune ombre, 94°F, c'est chaud, je suis concentré, m'alimente bien, m'hydrate bien, je vérifie régulièrement mon allure, tout va bien. Un gel un ravitaillement sur deux, et à chaque, un verre de coca et un verre de glaçon que je mélange (leur boisson isotonique est imbuvable) quand j'ai fini le coca, je conserve dans mes mains les glaçons le plus longtemps possible, cela me donne l'impression de rafraîchir le moteur. Au deuxième tour, ce n'est plus le même refrain je rentre dans le mode survie, commence à manquer d'analyse, je m'alimente moins bien et ma progression devient alternative sans jamais s'écrouler heureusement. La ligne d'arrivée est longue à venir, au point que même au dernier ravitaillement je m'hydraterai et enfin j'y suis, je souris histoire d'avoir une tête potable sur les photos mais je suis cuit.

10H44 sur l'horloge moins les 7 minutes du départ cela fait 10H37'02 et 144éme au scratch, avec ce temps sur les sept dernières éditions j’étais qualifié 5 fois, mais là je suis 13éme.

Je suis satisfait de ma course, car avec 2 mois et demi de préparation, dans ma catégorie je fais le 8éme temps vélo et le 5éme temps sur le marathon, quel dommage d'avoir d'aussi importantes lacunes en natation et de ne faire que le 199éme temps cela me laisse un peu d'amertume.

Sinon cette année, j'ai eu le droit à ma glace pendant le marathon, une spectatrice m'a donné spontanément une super glace à l'eau goût orange que j'ai dégusté avec délectation, contrairement au bâtonnet de vaseline que j'avais pris pour une glace au Texas l'an passé .




De retour à l’hôtel, je laisse un petit message sur le forum, et je m'aperçois que malgré le décalage horaire, beaucoup se sont couchés tard, heureusement que je n'ai pas mis 15H00 !!!. Merci à tous pour vos encouragements, c'est un vrai soutien et une source de motivation pendant les moments difficiles, et à Éric pour s'être levé très tôt afin de me récupérer à l'aéroport.

En conclusion, super organisation, à part le welcome dinner, ambiance sympa sur le marathon à proximité de la ligne d'arrivée, mais quelle solitude au bout du circuit, et enfin ne pas utiliser de tenue blanche, car on ressemble rapidement à un goret avec l'eau boueuse et les ravitaillements en courant !!!. L'année prochaine j'y retournerai avec plaisir en essayant d'être prêt sur les trois disciplines pour enfin décrocher le rêve Hawaïen."
Pascal.

Ca donne envie :-)
David.

 


Autre news:
17/12/2018 : les 20 ans du VMT ça se fête !!!
21/11/2018 : La Ronde d'Ermont 2018 :
17/10/2018 : Coupe de France Duathlon : le VMT 33ième
24/09/2018 : Triathlon de Vernon : le VMT 1ere équipe mixte
17/09/2018 : Le Pot d'accueil du VMT se tiendra Vendredi 21/09
04/09/2018 : Les résultats de Vichy et le récit de Barbara
30/08/2018 : RENTRÉE SPORTIVE 2018-2019
19/07/2018 : Bienvenue chez la famille duathlon !
26/06/2018 : Deauville : Barbara sur la plus haute marche du podium
17/05/2018 : Ironman 70.3 d'Aix en Provence : Gaëtan 1ier groupe d’age


» Consulter les archives

RSS