Bienvenue sur le site du Vallée Montmorency Triathlon

22/08/2012

IM Kalmar

posté à 07h44 dans "Résultats"

Merci à Laurent pour ce récit !

"Au départ, il faut dire que je m'étais inscrit un peu par hasard en croisant Pascal sur son fidèle destrier au château de la chasse, deux mois auparavant. Il m'avait bien fait saliver, et une fois qu'on clique, on ne revient pas en arrière ... Alors me voilà en suède a KALMAR pour mon premier Ironman ... Tout un symbole.

4h40 - Le réveil sonne. C'est aujourd'hui! Le temps de sauter dans la tri fonction préparée la veille, de prendre le gâteau sport que l'hôtel m'avait préparé et de boire le Malto d'avant course et nous voilà enfin parti vers l'aire de transition. Je dis "Enfin" car cela fait 8 semaines que ce jour n'en finis pas d'approcher, entrainement après entrainement (j'en peux plus), heure par heure, seconde après seconde, question après question ... Alors il est temps d'en finir. Je crois avoir fait le max à l'entrainement, alors je me dis qu'avec l'aide de Dieux je pourrais être finisher, faire partie de la grande famille des IM du VMT, et m'approcher si possible des 11h00. Je vise 11h00 sans trop y croire, histoire de ne pas me mettre de pression inutile, et surtout de vivre le plus possible toute les minutes de cette folle journée qui nous attend. Le mot d'ordre aujourd'hui c'est "Profite un max! " ...

Ce matin, Kalmar c'est ... Comment dire ... Toujours aussi plat, il y a pas de vent, il ne fait pas trop chaud, et il y a même des nuages pour ne pas que le soleil brule. Ce matin, c'est le bon!

6h00. Derniers préparatifs dans l'aire de transition, le vélo est gonfle à bloc, les barres et gels sont en place. Ou est Pascal? Pas encore arrive ... Tant pis, je vais a l'eau, je ne tiens plus en place.

6h30. Tous dans l'eau. La sono monte le son, le speaker nous fait rêver, la mer est belle. L'hymne Suédois retenti alors sur une mer calme, et 1400 suédois entonnent l'hymne la main sur le cœur ... frissons garantie. C'est le moment de calme avant la tempête ou l'on a l'impression de faire partie de l’Elite des braves, celle qui part en guerre pour sauver la patrie. Aujourd'hui "les Héros" c'est nous.

7h00. C'est parti. Je suis dans le banc de saumon des 1h15, et le rythme est soutenu. J'arrive finalement à trouver un bon rythme en espérant que ce soit vite fini car l'eau ce n’est pas mon truc. Quelques bouées jaunes passent, avec un premier goulet d'étranglement sous un pont au 1500m ... Deuxième tour qui parait interminable. Les 3000m arrivent. Courage. Un gars me met un coup de pieds dans les lunettes 200m avant l'arrivée (P...! Enc...!), je vois plus que d'un œil ... pas grave, on arrive.

8h16. Sortie de l'eau a T1 en titubant. La combi s'enlève, mon sac est à sa place, et c'est parti pour 180km de vélo. Premier tour de 106 km sur l'ile en face de Kalmar, puis 74km sur le continent. Les gens sont partout dans la campagne, assis sur des chaises à prendre le petit déjeuner et à acclamer à chaque passage d'un coureur ... Instants magiques!
Je croise ma petite famille au détour d'un rond-point et leurs encouragements me font chaud au cœur. Je me fais pincer les fesses par Pascal, qui me reprend à vélo vers les 110km. On échange quelques mots et ça fait plaisir de le voir. Puis il repart sur un rythme de folie, et je lui souhaite bonne chance. Le rythme est soutenu, les derniers km sont durs et les crampes aux mollets sont maintenant légions, mais pas question de perdre le rythme ... C'est bizarre, on revient déjà a Kalmar. J'ai dû faire une fausse manip avec mon chrono qui a du s'arrêter pendant 1h, car je suis très en avance sur le temps prévu. C'était déjà arrivé à Enghien. Tant pis!

13h27. La transition T2 est très rapide, comme aux répétitions au château de la chasse avec Nico. Je chausse enfin les chaussures de running et pars pour le marathon. Bonne sensation, la foulée est légère, mais un peu trop rapide. Le premier tour de 15km passe assez bien. La famille m'encourage et ça m'aide à tenir. Je recroise Pascal au 25eme et l'encourage. On pioche un peu tous les deux et je repars. Le 2eme tour est moins rapide. Et après le 30eme km la belle machine se grippe. Une horrible douleur dans le mollet qui revient, et une grosse ampoule dans la chaussure droite m'empêche de courir sur les bons appuis. L'allure chute! Vivement la fin, mais on est encore loin. Mon chrono me dit que je suis sur une base de 10h00, alors je me dit que ce doit être 11h00 et que faire un peu moins de 11h00 c'est la super grande classe, alors je me concentre pour ne pas perdre le rythme ... Tenir bon.
Je ralentis immanquablement et passe au-dessus des 6' au kil, à l'agonie. Il faut que ça s'arrête bientôt car je pense maintenant sérieusement à marcher. Je me rappelle les conseils de Gwen ... marcher sert à rien et ça casse le chrono. Je passe le 40eme, ouf! Si je tiens les 5' au kil sur les 2 derniers km c'est bon. J'arrive alors dans la dernière ligne droite et voit l'horloge rouge sous la ligne d'arrivée au loin qui indique 9h52 ... J'en crois pas mes yeux.

Flashback instantané : ma famille, les entrainements, la discipline, les 40km de la montée du col du petit Saint-Bernard sur les prolongateurs deux semaines avant, les conseils de Nico, les plans de Gwen, les sorties en vélo du Dimanche avec les potes, les vendredis soir à la vague dans la ligne d'eau No 7, les copains et la sueur du jeudi soir dans le stade ... Mon Fredo, Loic, Gilles, Guillaume, Pascal, Olivier, Stephane, Cedric, Edouard, David, Chris et les autres ... Je suis la grâce à eux.

Le public suédois est partout qui hurle et célèbre ses héros ... on emprunte un dernier couloir de 1m de large dans une foule dense et compacte qui encourage et pousse les coureurs vers l'arche de l'arrivée. Grandiose!

Je pars en sprint et passe la ligne en pleurs en 9h54. Un grand gaillard comme moi, en pleurs ... Grand fou va! Je suis sûr d'une chose ... La ligne d'arrivée de mon premier IM m'a marquée a vie. "Yes, we can!".


Laurent.

 


Autre news:
01/10/2017 : La coupe de France des Clubs à l'Aiguillon sur Mer
27/09/2017 : Les kids ouvent la saison par un podium !
25/09/2017 : la finale duathlon D3 à Noyon : l'équipe du VMT monte en D2
21/09/2017 : Triathlon de Vernon L par équipe en CML
17/09/2017 : L’EVERGREEN : la course de l’extrême et Week-End gastronomique
31/08/2017 : IRONMAN de Vichy : le récit de Thibault
29/08/2017 : IM et Half de Vichy : le récit de Gaétan
01/08/2017 : L'Iroman de Nice : le CR d'Emilien
23/07/2017 : La 1/2 Finale Championnats de France des clubs D3
21/07/2017 : L'étape du Tour 2017 de Stéphane – Briançon / Col de l’Izoard


» Consulter les archives

RSS