Bienvenue sur le site du Vallée Montmorency Triathlon

25/07/2011

Altriman : le triathlon le plus dur du monde..Un VMT l'a fait !

posté à 17h35 dans "Résultats"

Merci à Jérôme M. pour son récit.

"Après une année de préparation, le 9 juillet 2011 était le jour J. Arrivée à la station des Angles (66 Pyrénées orientales). Arrivé le jeudi 7 juillet, j’avais déjà pu tester les effets d’efforts à 1600m, déjà essoufflé après quelques marches d’escaliers monté pour rejoindre le chalet : ça promet. Tous les voyants sont au vert : 72Kgs, pas de blessure et je n’ai fait aucun effort les 4 jours précédent l’épreuve. Bref J’ai FAIM de triathlon.



Après la dépose du vélo le vendredi après-midi et une photo avec le patron (Marcel Zamora 5 fois vainqueur à Nice et Double vainqueur d’Embrun), me voilà le jour J, levé à 3h30 pour petit-déjeuner et me réveiller avant le départ à 5h30.





Arrivé au parc à vélo, je me prépare tranquillement, le temps a l’air clair ce qui facilitera la natation avec le départ en nocturne. Un bisou avant le départ à ma chérie venue m’encourager pour cette longue journée et je me place sur la ligne de départ, en première ligne ! 5h30, le top départ est donné et je pars à fond pour me placer assez vite dans de bons pieds. La natation comprend 2 boucles de 1900m avec une sortie à l’australienne. L’appréhension du départ de nuit avec la vision limitée disparaît très vite, il suffit de viser les gyrophares marquants les bouées pour s’orienter et cela s’avère beaucoup plus simple que de jour.



Première boucle tranquille, je sors de l’eau en 34 minutes et repars pour un deuxième tour. Je me fais doubler par un gars et je m’accroche comme un beau diable dans son sillage pour rester au contact. Je sors en 1h09 en 31éme position, content de mon temps et prêt pour attaquer le vélo.

Après un petit strip-tease intégral dans le parc à vélo pour me changer et mettre mes habits de cycliste, je m’élance pour 197kms, 8 cols à franchir et 5000m de dénivelé. Les jambes sont bonnes dès le départ et je pars tranquillement pour économiser les forces. Col de la Quillane, col de la LLause, col de la Creu, col des Hares et c’est parti pour le gros morceau : le port de Pailhères (10kms à 8,1% de moyenne). Je connaissais bien ce col pour y avoir déjà été planté auparavant d’où une petite inquiétude. Mais là, pas de souci exceptée une panne de compteur qui fait que je vais finir mon parcours aux sensations (Enervant sur le moment mais faut faire avec !).



J’effectue une bonne montée dans un cadre sublime et passe le sommet au milieu des pâturages et des chevaux en liberté.



Descente, col du Chioula et redescente pour attaquer le premier mur : une montée de 2 kms avec un passage à 15% !!! Ca casse bien mais pas le temps de souffler qu’on attaque les choses sérieuses au 140ème km : col de Gavarel. Et là je comprends pourquoi les organisateurs nous avaient dit que le parcours vélo commençait réellement à ce moment là ! Il est 13h, on est dans la vallée, le soleil tape et j’ai l’impression que je vais étouffé en attaquant les passages raides (3kms à 10%) sous une chaleur insoutenable. Je m’arrête au ravitaillement pour bien me rafraîchir et réhydrater (dans la montée, j’avais bu mes 2 bidons !!!!) et repars pour les derniers kms à seulement 6% (un faux-plat quoi !!!).

Je redescends vers Escouloubre et là j’attaque LA côte de Carcagnières : 3 kms entre 12% et 18%. Tout à gauche, mais mon 34X28 est limite après 160 kms et dans ces passages très raides. Grosse chaleur, le moteur chauffe et je choisis de marcher quelques mètres pour récupérer et ne pas me « détruire » définitivement les cuisses car il faut encore courir derrière. Le soulagement est énorme quand je franchis le sommet et j’attaque le dernier col. Plus de puissance dans les jambes mais je rallie le parc à vélo après 20kms de plat à bonne allure (vent dans le dos, heureusement).

Je pose le vélo après 9h15 de route, m’habille et pars pour les 42,2kms à pied. Ayant été blessé au talon d’achille pendant la préparation, je n’ai pas beaucoup d’entrainement CaP et je sais à l’avance que je vais souffrir. On va le faire à l’expérience ;-). Je commence en trottinant avec mon amie et je marcherai dans toutes les côtes, en mode trail.



Après un aller retour le long du lac et une première côte de 1km à 6%, j’entame 8kms de montée dont 1km à 10% pour rejoindre le haut des Angles (c’est fou ce que ça peut être long les côtes en marchant). Demi-tour en haut des Angles et retour au lac pour une petite boucle avant de finir aux Angles (et oui il faut remonter…..encore). J’ai des crampes aux abdos et ne peut plus avaler de solide et de boisson énergétique. Je commence à me faire doubler et je me dis que je n’ai pas fait tout ces efforts pour finir au-delà de la 40ème place. Je me reprends et fait du fartlek (200m de course à bonne allure, 100m de marche), n’étant plus capable de courir sur une période plus longue. Je reprends espoir en redoublant un triathlète qui m’avait auparavant doublé et je continue ainsi jusqu’à l’arrivée. Je finis fatigué mais heureux, Adèle faisant avec moi les derniers mètres.

Enfin je rentre dans la salle où est l’arrivée. Je finis en 16h09, en 39ème position sur les 100 personnes au départ.

Superbe triathlon et ambiance extra, le parcours vélo est sublime mais exigeant, les bénévoles n’ont cessé d’encourager les triathlètes et l’organisation est TOP. Je ne peux que vous conseiller de venir goûter au triathlon du CapCir aux Angles où tous les formats sont présents en un week-end (ironkids, découverte, sprint, CD, Half-Ironman et Altriman). Perso, j’y reviendrai très vite pour améliorer mon chrono et profiter encore de cet Ironman."

MJé

 

Voir les résultats complets


Autre news:
15/12/2017 : Le Bike & Run de Franconville : podium 100% VMT
20/11/2017 : plus de 40 VMTs à la Ronde d'Ermont !!!
01/10/2017 : La coupe de France des Clubs à l'Aiguillon sur Mer
27/09/2017 : Les kids ouvent la saison par un podium !
25/09/2017 : la finale duathlon D3 à Noyon : l'équipe du VMT monte en D2
21/09/2017 : Triathlon de Vernon L par équipe en CML
17/09/2017 : L’EVERGREEN : la course de l’extrême et Week-End gastronomique
31/08/2017 : IRONMAN de Vichy : le récit de Thibault
29/08/2017 : IM et Half de Vichy : le récit de Gaétan
01/08/2017 : L'Iroman de Nice : le CR d'Emilien


» Consulter les archives

RSS