Bienvenue sur le site du Vallée Montmorency Triathlon

24/09/2010

18 VMT sur la plus belle plage d'Europe (dixit Loïc) !

posté à 11h34 dans "Résultats"

Les VMT étaient le WE dernier à 'La Baule' pour vivre ce tri magnifique..Déplacement initié et organisé par Loïc, régional de l'étape.

Voici les comptes rendus de certains de nos participant(e)s et du maitre de cérémonie (Loïc).

"19/09/2010 : Premier triathlon on y est !!!
Arrivée à la Baule samedi après midi sous un beau soleil : on se croirait presque en vacances ! Après être allée à l’hôtel poser tout notre Bazard, nous sommes allées retirer nos dossards ! A notre grande surprise, ca n’a pas pris beaucoup de temps car tout était super bien organisées ! En sortant on croise Thomas, Guénola et Camilo !

Avec sa grande expérience ce dernier nous explique où mettre notre numéro sur le vélo !!! (pour ceux et celles qui ne savent pas c’est sur le câble de frein ! ;-) ).

Retour à l’hôtel puis direction le resto (merci Loïc) en passant par le fameux remblai et découverte du très très long parc a vélo ! On repère où on sera ! Arrivées au resto on retrouve la team VMT ! Super moment mais on pense quand même à la course ! De retour à l’hôtel on prépare nos affaires, on a un peu peur car il prévoit du soleil mais que 6 degrés le matin (veste de vélo ou pas ??!! telle est la question !). On s’endort tranquillement et surement jusqu’au réveil à 7h45 !

Petit dej assez light (on n’a pas super faim !) puis on va chercher nos vélos ! 9h : on arrive au parc à vélo : oulà il y a vraiment beaucoup de monde ! Nous sommes bien accueillies par les étudiants et les arbitres ; on trouve notre place, on installe nos affaires puis petit footing pour s’échauffer et se réchauffer parce qu’il ne fait pas très très chaud !

9h30 : enfilage de la combi après un petit coucou à Guénola et une photo de Camilo !

9h45 : briefing et bonne nouvelle ils font partir les hommes 2 minutes avant les femmes : parfait, l’appréhension du « départ bagarre » s’enfuit !

Coup de pistolet les hommes partent, on s’avance puis départ pour nous !!! Et hop dans l’eau à 17 degrés (un peu dur de mettre la tête dedans)! On trouve un bon rythme dès le début et on avait remarqué qu’il y avait un peu de courant latéral ! On nage ensemble mais on se perd à la seconde bouée : tant pis on se reverra à la fin !

Océane sort devant moi, je sors avec les bras un peu lourds mais contente de ma natation ! J’enlève le haut de ma combi dès la sortie de l’eau ! J’entends des encouragements qui me disent qu’Océane n’est pas loin ! J’essaie de foncer pour la rattraper ; j’arrive à mon vélo elle est presque prête à partir ! On sort ensemble du parc à vélo mais sur la ligne il y a du monde elle part avant moi et on se perd encore une fois !

Vélo super sympa pour nous, 20km ca passe vite quand même !!! Notre transition vélo / CAP est un souvenir douloureux !!!

On ne se revoit que sur la CAP, on se croise ; elle est loin devant !!!! Les premiers 2,5 km sont un peu difficiles puis la fin plus « facile ».

Nous sommes super contentes d’avoir franchi la ligne d’arrivée sous les encouragements des spectateurs !!! On est partie pour en franchir plein d’autres !!!!

Océane : 1h22
Marine (moi) : 1h32"

---

"Une arrivée le matin, un rapide coup d'œil sur l'océan.. Mais c'est tout plat, c'est bon ça!!!

Voilà on est appelé à aller se baigner... Pas d'échauffement dans l'eau et une annonce est faite pour dire que l'eau à 18° sérieux c'est crédible...? , bref, je suis avec Thomas et je décide de me décaler à droite du départ, en gros se décaler de 100m à droite revient à faire 10m de plus, je me dis que pour éviter le bouillon c'est plutôt bon! Et c'est le cas, natation très agréable qui permet de bien se lancer tout en serrant au fur et à mesure pour pointer la bouée.

Et voilà c’est la sortie de l’eau, on est tout au bout du parc à vélo soit un bon 200m de CAP avant d'attraper les vélos, je file donc tout de suite pour essayer de choper le meilleur groupe vélo possible et là.. Je me retrouve juste derrière Johann qui fait une super transition pour monter sur le vélo. Il est quelques mètres devant et je suis la cadence de relance histoire de choper ce groupe qui se constitue petit à petit. Fin du remblai on est à peu près 8, arrive les 10 bornes et là.. Johann crève, ça énerve ! D’autant plus qu'on ne compte plus les crevaisons sur le bord de la route... fin du premier tour et ça a bien roulé, j'ai participé mais sans trop en faire, après y a CAP et Johann avec qui je comptais sortir du groupe au 2ème tour n'est plus là.. donc ne pas se griller.

Au deuxième tour, on se relève un peu car une annonce est faite pour prévenir de la présence de clous! Restent 5km et qui je vois.. Mon Christophe sur la fin du vélo, il n'a pas crevé!! C’est déjà ça après Cambrai et sa mésaventure mécanique de voiture je crois qu'il aurait arrêté le tri ;). Un petit coucou et je l'autorise à se joindre à notre groupe pour finir! On est un groupe à la fin du vélo d'environ 30 un peu étalé car on a un peu fait péter le groupe pour rejoindre Christophe justement !

Enfin la fin du vélo, et début de CAP, les filles m'indiquent qu'Olivier n'est pas loin.. En effet, je sors du parc, lève les yeux et voit Olive à 200m devant, et c'est parti pour CAP!! Première boucle impec et au bout de 6km.. Une moto me double caméra au poing..Ah.. Je peux lire... Jalabert...voilà Laurent Jalabert me double, je tiens le rythme pendant 1 petit km à 10m de lui (hors cadre caméra je n’avais pas mon meilleur profil...). Et je me dis que je tiens un bon temps, mieux vaut bien finir et assurer que de vouloir tenir Jalabert au risque de lâcher .. Donc un peu avant le denier demi tour je réduis un peu, restent 3 kilomètres.

On se croise avec tous les gars, les écarts évoluent, le temps est magnifique et bonne ambiance, l'arrivée approche.. Et voilà c'est fini!!

Un super tri pour finir ma première saison de triathlon, année magnifique, groupe super sympa, un grand merci aux coachs, y a plus qu'à continuer !!

Damien"

---

"Hello,

Ce we avait lieu la 23ème édition du triathlon de la Baule organisée par l’école de commerce de Nantes Audencia. Il s’agit d’un des plus grands triathlons français puisque 5000 athlètes sont engagés sur les différentes courses et 60 000 spectateurs sont présents (pour info, la Baule compte 15 000 habitants l’hiver).

Au programme : le tri relais le samedi matin, suivi l’après midi du Grand Prix femmes et hommes. Le dimanche matin étant consacré au découverte et au tri avenir et l’après midi au CD. A événement exceptionnel, stars exceptionnelles : Alain Bernard sur le tri relais, les meilleurs mondiaux sur le Grand Prix avec les dream teams de Beauvais, Sartrouville…que l’on retrouvera également le dimanche sur le CD ainsi que Laurent Jalabert, invité vedette sur cette distance.

Au sein du VMT, la Baule était présenté comme un événement phare de la saison et nous avions 21 inscrits. Mais après désistement de certains, nous nous retrouvons à 18 : 3 bizuts féminines sur le découverte : Marine, Océane et Guéno. Et 15 sur le CD : Damien, Olivier Demarine et Armelle, Christophe, Johan, Olivier Lhérisson, Lucas, Pierre Etienne, Camilo, David, Thomas, Cyrille, Philippe, Caroline, et moi-même Loïc le régional de l’étape.

On oubliera vite les bouchons parisiens du vendredi soir pour se retrouver le samedi matin sous un grand soleil. Objectif : repérage du parcours vélo avec les novices. L’après midi, ce sera baptême de cata pour les plus motivés et spectacle avec le Grand Prix femmes et hommes. A l’arrivée, le trio de Sartrouville composé de Gomez et des frères Brownlee franchit la ligne avec 10-15 secondes d’avance sur le trio Beauvaisien emmené par Poulat, Belaubre et Raphael. Chez les femmes, Swallow l’emporte devant Hewitt et Moffatt.

Le soir, rendez vous sur un resto de plage pour le coucher de soleil : ça commence à pas mal chambrer sur les temps du lendemain et les places de chacun. Les paris sont lancés…

Dimanche matin : c’est le grand jour pour nos 3 féminines : 500 m dans la mer, 20 km de vélo et 5 km à courir sur le remblai. Il y a une certaine appréhension comme pour toute première fois. 1200 concurrents se présentent sur la ligne avec un départ différé de quelques minutes pour nos girls. La natation sera une formalité pour Marine et Océane qui s’en sortent très bien (125ème et 133ème temps). C’est plus dur pour Guéno mais elle sait qu’elle se lâchera sur la cap. Au final :
Océane 436ème en 1h22’18 et une belle 10ème place féminine, bravo Océane !!
Marine 791ème en 1h31’59 : belle place en natation mais va falloir travailler le vélo
Guéno 861ème en 1h34’48 : Marine était pas loin !
En tous les cas, bravo à nos 3 représentantes sur cette distance car faire son 1er tri avec 1200 autres personnes, moi je dis chapeau ! Félicitations mesdames !

L’après midi, c’est la grande course : 1200 concurrents également mais sur une même ligne, ça promet de « bastonner » dans l’eau. Celle ci est annoncée à 17°c et on s’élance sans échauffement sous un grand soleil. La machine à laver grandeur nature se met en route et c’est parti pour 1500 m dans une mer plate. Olivier Lhérisson, Camilo et moi-même sommes ensemble jusqu’à la 1ère bouée. Malgré un nombre élevé de participants, ça ne cogne pas trop. A la sortie, la hiérarchie est respectée : Christophe, Olivier, Johan, Damien sous les 30 mn (sachant que le parc est très long).

Et c’est parti pour 42 km de vélo dans l’arrière pays Baulois. Le drafting est autorisé, ça promet des moyennes élevées ! L’objectif est de prendre un paquet, surtout ne pas rester seul ! Lorsque j’enfourche mon vélo, j’entends le speaker annoncer le départ de Jalabert en vélo mais je ne le vois pas : il doit être quelques mètres devant. Dommage, je me dis que ça aurait pu être sympa de faire quelques mètres avec lui. Au bout du 10ème km dans la campagne, on voit plusieurs concurrents à pied, vélo crevé. 1 puis 2 puis un groupe de 3 puis un autre groupe puis Johan qui est sur le bas côté et qui me crie : putain j’ai crevé. Je le vois au dernier moment et je le sens furieux. Il ne peut pas réparer et doit abandonner. En fait, c’est l’hécatombe mais on ne sait pas encore pourquoi.

Au retour du 1er tour sur le remblai, on croise les 1ers et on observe les paquets pour voir où sont situés les copains du club. C’est vraiment sympa. Le demi tour près du podium est blindé de supporters, il y a une ambiance de folie, on se prend pour des stars tellement on est encouragé et applaudi !

Et c’est reparti pour le 2ème tour. Après l’aérodrome, j’entends une moto nous dépasser et des mecs crier « y a Jalabert » ! En effet, on le voit nous doubler rapidement et se positionner devant. Tout le monde descend les crans et on prend sa roue (et moi qui croyait qu’il était derrière !). Ouah c’est tout simplement énorme, on est tous comme des gamins !!!! Là je réalise que je suis à la Baule sur mes terres en train de rouler avec Jalabert : c’est extraordinaire ! Malgré tout, on arrive dans la zone sensible où il y avait eu tant de crevaison. Et là c’est le même scénario : des groupes de cyclistes qui marchent au bord de la route…Je vois Cyrille qui répare, je suis anéanti quand on entend l’organisation nous annoncer que c’est quelqu’un qui a mis des clous. On nous indique de passer sur la droite de la route, tout le monde prie pour ne pas crever et ça passe pour la tête du peloton. On laisse le patron rouler devant qui nous emmène jusqu’au parc à transition. En arrivant, je vois Olivier, Damien et Christophe dans le parc : je ne suis pas très loin, merci Jaja pour la partie vélo, un grand moment gravé à vie.

En partant sur la cap, la foule est énorme, ça applaudit de partout, on se sent pousser des ailes, c’est génial !! Je vois sur l’écran géant que Jalabert est parti pleine balle. J’ai Christophe en point de mire et je le rejoins au 2ème km. Un p’tit coucou poli, digne de ce nom et je le double au demi tour (2.5 km). Camilo n’est pas très loin : la course est lancée. On croise tous les VMT mais le classement est faussé : Philippe, Cyrille et Olivier Lhérisson ont crevé 1 fois et Lucas 2 fois. Leur position ne reflète pas leur niveau et leur classement final ne sera pas en concordance avec leurs performances habituelles. Malgré tout, on se croise tous sur le remblai et on se motive les uns les autres.

Au dernier demi tour, je vois Olive pas très loin devant moi et ose espérer le rattraper car il n’est pas sous son meilleur jour. J’accélère pour tenter ma chance et en même temps conforter mon avance sur Christophe et notamment Camilo qui revient pleine balle. Mais Olive ne se laissera pas faire et met une patate sur les 2 derniers km. Je vois que je ne le rattrape pas et que mes deux compères finiront derrière : je tape la bise aux supportrices, ralentis mon allure et profite du dernier km en admirant cette foule. Que c’est bon !!!

J’entends quelques secondes plus tard le nom de Simoni…Pour l’anecdote que tout le monde attend : Camilo finit devant Christophe en sprintant et en le doublant 50m avant la ligne. Christophe le retient pour franchir la ligne ensemble entre potes mais Camilo ne conçoit pas son arrivée de la sorte et refait le même coup qu’à Paris avec moi : il lâche Chris pour finir 2’’ devant. Donc à tous les prochains copains qui finissent les derniers mètres d’une course avec Camilo, vous savez comment ça se termine !

Arrivent par la suite les autres copains copines et on se retrouve tous dans le parc à vélos pour les sensations. Il y a de la joie, de la déception et de la frustration à cause de cette histoire de clous. Je ne sais pas si l’organisation nous tiendra informé de cette affaire qui a quand même coûté l’abandon de 80 concurrents, des motos de sécurité…sans parler du temps perdu pour ceux qui pouvaient réparer. Il n’y a pas de mots pour qualifier cet acte d’un agriculteur mécontent de ne pas pouvoir accéder à ses champs pendant la course…

Mis à part cet indicent, l’organisation est parfaite. Le soleil était présent, la foule de plus en plus nombreuse et l’ensemble des VMT a passé un bon we. Merci à eux d’avoir fait le déplacement. L’invitation est lancée pour l’année prochaine !

Résultats :
Damien : 66ème en 2h13’40
Olivier : 126ème en 2h18’50
Loic : 163ème en 2h21’01
Camilo : 184ème en 2h22’13
Christophe : 186ème en 2h22’’15
Thomas : 389ème en 2h31’49
David : 529ème en 2h38’32
Pierre Etienne : 546ème en 2h39’46
Armelle : 692ème en 2h48’11
Cyrille : 760ème en 2h52’11
Philippe : 790ème en 2h55’03
Olivier : 834ème en 3h01’38
Lucas : 835ème en 3h01’38
Caroline : 873ème en 3h06.

Johan : abandon sur crevaison.

Pour info, Jalabert fini 52ème en 2h12’45 c'est-à-dire qu’il tourne le 10 km en 35 mn. Respect !

Loîc"

Voir les résultats

Voir les photos

 


Autre news:
01/10/2017 : La coupe de France des Clubs à l'Aiguillon sur Mer
27/09/2017 : Les kids ouvent la saison par un podium !
25/09/2017 : la finale duathlon D3 à Noyon : l'équipe du VMT monte en D2
21/09/2017 : Triathlon de Vernon L par équipe en CML
17/09/2017 : L’EVERGREEN : la course de l’extrême et Week-End gastronomique
31/08/2017 : IRONMAN de Vichy : le récit de Thibault
29/08/2017 : IM et Half de Vichy : le récit de Gaétan
01/08/2017 : L'Iroman de Nice : le CR d'Emilien
23/07/2017 : La 1/2 Finale Championnats de France des clubs D3
21/07/2017 : L'étape du Tour 2017 de Stéphane – Briançon / Col de l’Izoard


» Consulter les archives

RSS